L'école de danse du Ban des Arts forme et suit ses élèves



La réussite se mesure aux résultats obtenus.


Si pour beaucoup la danse est un plaisir, pour certains elle devient une véritable profession. Parmi quelques beaux parcours de danseurs issus du Ban des Arts, désormais interprètes en compagnies professionnelles, citons :
Sébastien Ledig : Il intègre l’école du Ban des Arts à l’âge de 12 ans, entre au CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) à Paris à 17 ans. Sorti en 2010, il danse dans la Compagnie Gallotta et dans la Compagnie Olivier Dubois. Il chorégraphie pour une compagnie à Singapour et représente la Compagnie Gallotta au Khazakstan. Il est aussi interprète du chorégraphe Rachid Ouramdane et de Maguy Marin. Il poursuit sa carrière chez Olivier Dubois. Il crée sa propre compagnie.
Loïc Faquet : Il est sollicité en temps qu’interprète par la Compagnie Totum (Marijo Chatton - Metz), dont la pièce « Eclats de mémoire » obtient en 2013 le 3e prix du Concours Chorégraphique Jeunes Compagnies Les Synodales à Sens, la Compagnie Tapis Noir (Richard Pauliac - Lille), la Compagnie Pourquoi Pas (C. Hassid et C. Jouffre-Rixheim) et autres... Il a participé au concours « reconnaissance ». Il fait partie des danseurs principaux de la comédie musicale « Notre Dame de Paris » pour un contrat de 2 ans (tournée internationale). Il a aussi obtenu son Diplôme d’Etat en 2016. Il enchaine les contrats dans de nombreuses compagnies internationales.
Stéphanie Chatton : Diplôme d’Etat contemporain, formatrice dans l’école de formation professionnelle « Studio Harmonic » à Paris. Elle danse dans les Compagnies Delente, Corinne Lanselle et Totum. Elle encadre également les écuyers de Bartabas. Elle est interprète de la Compagnie de Gigi Caciuleanu et est en tournée dans les pays de l’Est.
Sarah Balzinger : Elle a dansé pour la compagnie Totum. Elle a ensuite créé sa propre Compagnie Mirage et travaille dans d’autres compagnies en Belgique et au Luxembourg. En résidence à l’Arsenal en 2017 et 2019 : spectacle « Don’t you see it coming ? » d’après Barbe Bleue de Charles Perrault, les 29 et 30 janvier 2020.

•    Nathan Freyermuth : Il a commencé la danse à 13 ans au Ban des Arts, et est entré au CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon en septembre 2010. Il a dansé dans la Compagnie Totum, « Ex-Ist » « L’Instant » et danse depuis dans plusieurs compagnies du nord de la France et en Belgique. Il est interprète de la Compagnie Catherine Diverrès.

•    Manon Vibert : Elle a obtenu en 2014 son Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine et intervient ponctuellement au sein de l’école. Elle danse dans plusieurs Compagnies, notamment en Corse.

•    Aurore Giaccio : Elle obtient son Diplôme d’Etat en danse contemporaine en décembre 2011. Interprète dans la Compagnie Totum dans la pièce « Eclats de mémoire » qui obtient en 2013 le 3e prix du Concours Chorégraphique Jeunes Compagnies Les Synodales à Sens. Elle travaille avec la compagnie Via Verde.

•    Alexandre Lipaux : Il se forme en danse classique et contemporaine au Ban des Arts et fera ses 1eres scènes avec la Cie Claire Lesbros et avec Julie Barthélémy. S'en suivront plusieurs projets au sein des Cies Totum et Mirage. Il intègrera par la suite plusieurs compagnies régionales : Via Verde, Les Bestioles, Z-Art (au Luxembourg)...

•    Maëva Destrebecq : Elle fait partie, depuis septembre 2019, du Cirque de Paname à Paris, pour « Le Monde de Jalèya ».

•    Elie Fico : Après 4 années de formation au Ban des Arts, une année au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) de Metz et un an au CRR à Nantes, il entre en septembre 2018 au CNDC (Centre National de Danse Contemporaine) d’Angers.

•    Mathilde Membré : Elle a obtenu en mars 2020, son Diplôme d'Etat à Lille.

•    Anne-Laure Chatton : Elle a obtenu en octobre 2020, son Diplôme d'Etat au CEFEDEM Lorraine.

•    Elodie Bion : Elle a obtenu en octobre 2020, son Diplôme d'Etat au CEFEDEM Lorraine.









« Professionnels »


Une douzaine de danseurs du Ban des Arts possédant leur Diplôme d’Etat travaillent dans diverses structures ou ont ouvert leurs écoles.


« Concours »

Le Ban des Arts a participé avec ses danseurs à plusieurs concours, et obtenu pas moins d’une quinzaine de médailles d'or nationales pour ses créations en groupe, duo et solo.


Et tous les Autres…

95 % des danseurs de l’école sont des amateurs qui s’investissent dès l’instant où la composition fait sens.










En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience